• Lunatiq

Les « clés-Naturo » pour mieux-vivre la saison de l􏰀'automne.

Mis à jour : nov. 15

" Je vais commencer par exprimer 3 mots pour définir brièvement 3 états d􏰄Être qui servent d􏰄intermédiaires en Naturopathie holistique.

Le 1er peut être considéré comme un état qui pense (en référence à notre tête qui n􏰄est que rarement au repos􏰅, de l􏰄'état d'􏰄être dans son corps et l􏰄'état de ressenti dans le coeur. C'􏰄est la théorie, le plus difficile et d􏰄acqu􏰇rir l􏰄'équilibre des 3.


Et bien, si l'􏰄on estime que dès la naissance des caractéristiques spécifiques se mettent en place pour chacun :

certain décide de naître par voie basse et bé􏰇né􏰇ficie de la flore intestinale de la maman,􏰈 d􏰄'autre pré􏰇fè􏰉re s'􏰄incarner par cé􏰇sarienne􏰈 personne n'􏰄entend ou ne sent de la même manière􏰈 on grandit allaité􏰇 ou avec un biberon.

􏰊 Bref, toutes ces distinctions natales feront que les défenses immunitaires seront plus ou moins favorables à la vitalité globale de l' 􏰄être􏰋 !

Cette vitalité􏰈 il est temps d' en prendre soin à l''􏰄automne : comment je me sens dans ma tête, dans mon coeur et dans mon corps. Et oui, nous ne sommes pas qu'􏰄une tête qui pense (malgré que certains d'􏰄être ne parviennent pas à couper la radio cérébrale) mais, tout çà en même-temps et cela fait beaucoup de choses à s􏰄' occuper !


Je vais vous suggérer quelques « clés Naturo » pour mieux -vivre la saison de l'􏰄Automne: - Pour vivre mieux avec sa tête : si l􏰄'on emprunte à la sagesse de la Médecine Traditionnelle Chinoise le fait que l􏰄'Automne commence aux alentours du 􏰌􏰍 15 aout (nous avons pris du retard et se termine vers le 22 octobre, nous sommes encore dans les temps) ; il semble intéressant de repérer que l'􏰄un des éléments principaux de l􏰄'automne est le métal (les poumons, le gros intestin). Si on garde le métal, ces caractéristiques peuvent être à la fois, la malléabilité (une propriété qui permet l􏰄assouplissement) DONC, entendons que l'􏰄une des 1ères clés serait d􏰄'assouplir nos pensées.


Mais aussi, le métal peut être dur et possède cette capacité de trancher donc, pensons à faire des choix afin de nous ramener à l􏰄essentiel ; un retour vers soi (un peu comme ce que l􏰄Univers nous impose dans le contexte actuel).

  • Mais comment faire ? Et si vous preniez un carnet pour noter 􏰏 choses qui vous encombrent l􏰄'esprit en ce moment. Le maitre-mot sera de prioriser l􏰄essentiel : voici la 2ème clés : si vous videz votre tête d'􏰄idées parasites, vous libèrerez les tensions tout comme le corps libère les déchets via le gros intestin. - Allons éclaircir d'􏰄autres astuces naturos pour soutenir le corps :

l'Automne à pointé son nez alors essayons de favoriser quelques principes pour rester en forme et mettre à distance les éventuels rhumes et inconforts issus d􏰄'un refroidissement 􏰊.

1ère clé fondamentale est de commencer à ralentir la cadence, essayer de vous coucher avant 23h (couvrez bien en sortant le chien pour éviter le frais et le vent) pour permettre au corps de disposer de plus de temps pour faire la mise à jour comme l􏰄ordinateur de vos paramètres intérieurs : cicatriser les éraflures superficielles de la peau si vous vous êtes griffés au jardin, votre foie par exemple a de nombreuses fonctions dans l'organisme notamment celle de filtrage, de stockage et d'épuration de l'organisme. Donc, la nuit le foie va "détoxifier" l'organisme des éléments dits « toxines » comme les surplus de conservateurs (qui sont hélas dans le moindre aliment sous-vide, de la pizza sous-vide à la sauce tomate industrielle). Il est également à l'origine de la synthèse de la bile, indispensable à la digestion. 􏰐 Et puis, si vous vous couchez plus tôt normalement, vous pourriez être lever plus tôt et permettre à vos poumons (autre élément de saison de l􏰄automne en MTC) d􏰄être mieux oxygéner avec l􏰄'air matinal. Respirer c􏰄est favoriser l􏰄oxygénation cellulaire (mieux nourrir ses cellules). Le premier r􏰑le de l􏰄oxyg􏰉ne c􏰄est de donner de l􏰄􏰇nergie à l􏰄organisme. M􏰒me s􏰄il est en quantit􏰇 suffisante dans l'􏰄air􏰈 l􏰄'organisme ne l'􏰄assimile plus correctement􏰋. C'􏰄est ce qui se passe dans de nombreuses situations avec : pollution atmosphérique et tabagisme. Les polluants tapissent les voies respiratoires et freinent les échanges gazeux


  • 􏰓  Mais aussi, il est intéressant de bien nourrir son corps avec des légumes de saison : potiron, potimarron, citrouille, courge, chou, poireau sont les légumes phares de l'􏰄automne􏰋. Ils regorgent d'􏰄antioxydants notamment des bé􏰒ta-carotènes, fournis par les fruits et légumes très colorés. Sous forme de vitamine A, ils interviennent dans le mécanisme de la vision, du système immunitaire, de la synthèse de certaines protéines.

Riches en fibres, le potiron stimule l'activité intestinale grâce à sa teneur en fibres. Ils renferment également du tryptophane, un acide aminé qui stimule la production de sérotonine (hormone du bien- être) et procure un effet apaisant donc, soutien un sommeil plus réparateur. Si on est moins fatigué l􏰄'organisme peut mieux se défendre immunitairement parlant. En soupe crue (internet sur ce point-là regorge de recettes), en purée, en risotto, en compotée, le potiron réchauffe l'􏰄organisme par temps froid.



  Les crucifères tels que le chou blanc, rouge, frisé dit chou Kale, chou-rave, se mettent à l'􏰄honneur dans cette saison. Peu calorique, riche en minéraux (phosphore, potassium, calcium) et en fibres, il est très apprécié pour ses vertus drainantes. Simple à préparer, il peut se consommer en salade cru, coupé en fines lamelles avec des graines de cumin et d􏰄anis vert, reconnues pour leurs vertus digestives.


 Trésor caché de la nature, le champignons regorgent de bienfaits : calories faibles et riches en nutriments (par leur teneur en cuivre et en sélénium, de beaux alliés antioxydant qui préserve nos cellules du vieillissement), ils sont une excellente source de vitamines B(nécessaire au fonctionnement neuro-musculaire et à la peau) et font partie des rares aliments qui contiennent de la vitamine D (vitale pour les os, les dents mais aussi notre santé mentale). 􏰓 La châtaigne à partir desquelles on peut fabriquer une farine sans gluten.


  • Pour le 3ème état qui est celui du coeur 􏰆 (rappelez-vous MENTAL-CORPS-CŒUR), comment maintenir les émotions positives ?

L􏰄'automne marque parfois la vulnérabilité et une sorte de sentiment de tristesse􏰈 de vague à l􏰄􏰔'âme qui peut épuiser notre énergie. Alors, cultivons la Joie et ceci n'􏰄engage que moi, mais restez loin des écrans télévisés qui encrasse le mental vous savez de quoi je parle avec le contexte actuel et faites un jeu de société en famille ou lisez des écrits optimistes : ce pourrait être d􏰄'autres clés naturos). 􏰐 Mais aussi, je ne peux vous terminer sans vous présenter la plante du moment : le figuier ou FICUS CARICA


(par exemple, utilisée en gemmothérapie qui est une branche de la phytothérapie dans laquelle sont utilisés les tissus embryonnaires de certains végétaux : bourgeons, écorce, jeunes pousses. C􏰄est le médecin belge Pol Henry, médecin homéopathe, qui créa cette nouvelle méthode de traitement par les bourgeons􏰋 Il intitula sa m􏰇thode 􏰕Phyto-embryoth􏰇rapie􏰖 et c􏰄est le m􏰇decin homéopathe francais Max Tétau (décédé en 2012) qui donna à cette méthode le nom de gemmothérapie.

  • 􏰓  La plante du figuier dans son histoire : avec le raisin sec et la datte, ils forment les « fruits amis pectoraux » qui étaient inscrits autrefois dans la pharmacopée française en tant que remède contre les problèmes respiratoires tels que coqueluche ou bronchites chroniques.

  • 􏰓  Le macérat de bourgeon de figuier est reconnu pour ses vertus apaisantes, il est d'􏰄ailleurs souvent conseillé pour mieux faire face au stress lorsque l􏰄on se sent anxieux􏰈 bouleversé en apportant plus de calme intérieur et dans le mental et par extension, favorise un meilleur endormissement.

  • 􏰓  Ne jamais prendre sans avis médical ou avis d􏰄un pharmacien ou phytothérapeute certifié.

  • CONTRE-INDICATION ABSOLUE : le macérat mère de bourgeon de figuier ne doit pas être administré en concomitance avec des anti-coagulants ou de l'aspirine, pendant la grossesse et l􏰄allaitement.

Bibliographie : les références - L􏰄encyclop􏰇die des plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales, Gérard Ducerf, éditions Promonature, 3 volumes, Briant 2007-2009 


Texte de Gwenaëlle Garcia

06 89 20 22 27 www.naturopathe36.fr / contact@naturopathe36.fr